J’avais envie d’aller à mon cours de poterie…

Ce soir, j’étais pressée de quitter mon bureau pour aller à mon cours de poterie. Tous mes projets m’attendaient sagement sur une étagère. 

WP_20160411_18_31_48_Rich_LI (2)

J’ai commencé par faire un test de couleur pour mon pot. Ici, on ne parle pas d’émail mais d’engobes https://fr.wikipedia.org/wiki/Engobe. Je commence par prendre un engobe transparent pour recouvrir l’intérieur du pot. Je verse le liquide blanc dans le pot, quasiment jusqu’en haut et ensuite je reverse dans le seau tout en tournant le pot pour que l’engobe recouvre bien toutes les parois. Après la cuisson, l’engobe blanc à ce stade deviendra transparent. Ce n’est pas toujours évident de se projeter sur un résultat post cuisson. Je fais donc confiance à Geneviève et j’écoute bien tous ses conseils.

69c7051f041412680e12e87e1bdc50a0

Ensuite, je passe au décor de l’extérieur du pot. Je m’inspire d’une création de L’atelier des garçons 

https://www.facebook.com/Latelier-des-gar%C3%A7ons-149884301735161/?fref=ts

Geneviève va cuire mon pot test pour la prochaine fois. De cette façon, je serai sûre du rendu des couleurs. Il faut quand même être patient pour obtenir un résultat satisfaisant. 

C’est vrai qu’à première vue, on est loin du visuel! Mais il faudra attendre la surprise à la sortie du four. 

WP_20160411_19_45_23_Rich_LI (2)

WP_20160411_20_05_34_Rich_LI

Je passe à la dernière phase pour mes tasses à thé japonaises.

Geneviève m’explique qu’il va falloir émailler l’extérieur des tasses avec le compresseur! Nous sortons de l’atelier. Je verse de l’engobe transparent dans un récipient fixé sur un pistolet relié au compresseur. Il faut une certaine technique pour passer l’engobe sur les tasses. Je suis les conseils de Geneviève et je me lance. Il faut que l’engobe recouvre les motifs.

Après la cuisson, les tasses seront recouvertes d’une sorte de vernis. J’ai hâte de voir le résultat.

552cdf63eb269067dc1d0609b48079c3

Je retourne dans l’atelier et je prends mon troisième projet: le mobile nuage. Pour ce projet, je me suis inspirée d’une photo que j’avais vue sur Pinterest.  https://fr.pinterest.com/pin/542120873875319182/

Je commence par percer un trou pour suspendre le mobile; j’avais oublié ce détail très important la fois d’avant. Geneviève me propose d’essayer avec une mini perceuse; la terre ayant séché, j’y vais très doucement. 

Ensuite, je dessine deux yeux fermés et j’écris le prénom de la petite princesse qui est née fin mars. Je commence avec un crayon de papier pour ne pas rater mon tracé et je repasse trois couches d’engobe noir avec un pinceau très fin. Ensuite, je forme des petites gouttes d’eau avec la terre utilisée pour le nuage. Geneviève me conseille d’en faire plus que nécessaire parce que la cuisson peut réserver de mauvaises surprises. Et cette fois, je n’oublie pas de percer un petit trou au somment de chaque goutte pour pouvoir les suspendre sous le nuage.

WP_20160411_20_41_50_Rich_LI (2)

Il est déjà 21h! Je nettoie le matériel et range mes petites créations sur une étagère. Avant de se quitter, Geneviève nous interroge sur nos futurs projets: pour moi ce sera un photophore. G.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s