Bijoux et sequins

J’avais envie d’une nouvelle série de bijoux…

Je suis devenue une fan de sequins, ces petites pastilles colorées, comme des bonbons, très joli…

Les sequins peuvent être simplement en métal, ou recouverts d’une sorte de résine colorée. Il en existe de différentes taille, forme et couleur. Ils peuvent être simples ou double face. Ils ont évidemment un petit trou pour l’assemblage. Comme précédemment j’ai fait mes achats sur a Little Mercerie https://www.alittlemercerie.com/, auprès d’un unique vendeur. J’ai acheté des sequins ronds plus ou moins gros, d’autres en forme de goutte et d’autres encore en forme d’étoile. J’ai également acheté des « créoles », des breloques et autres apprêts. J’achète toujours des breloques et apprêts dans les tons « bronze », je trouve que c’est plus doux, ça fait vintage et pour des bijoux fantaisie ça fait moins bling-bling, mais c’est une question de goût bien entendu. Avant, pendant et après les achats, j’ai fait chauffer la machine à idées et j’ai dessiné, testé…

Voici le résultat. Une série de créoles associées à des sequins et des breloques en forme de plume ou d’étoile, une petit crochet pour les porter et c’est fini!

Sequins.jpg

J’ai également créé une paire de boucles dites « dormeuses ». J’aime bien ce type de boucles, je les trouve poétiques. Pour cette paire, en plus des sequins (simples) en forme de goutte et de l’étoile, j’ai ajouté une perle blanche pour la lumière… En utilisant des chaînes pour extension, j’ai ensuite créé une paires plus « sapin de Noël » comme je les appelle, avec plusieurs sequins (un peu patriotiques les coquins!) et des breloques plume et étoile… Ici, il est préférable d’utiliser des sequins double face sinon, selon comme ils se placent, le rendu peut être décevant…

Sequins2.jpg

Pour finir, j’ai fabriqué deux sautoirs dans les tons rouges et noirs. En plus des apprêts précédents, j’ai utilisé quelques perles pour l’un et un sequin étoile pour l’autre… Je suis ravie de ces sautoirs, car contrairement à ce que je vous disais précédemment, ceux-là ne font pas du trampoline sur ma poitrine. Est-ce parce qu’ils sont très légers, est-ce dû à la forme? Je ne sais pas…

Sequins1.jpg
Je finis ce post sur un point technique: les anneaux et la bague « ouvre-anneaux »… L’assemblage des breloques, des sequins, des crochets, etc… se fait par des anneaux qu’on appelle « ouverts » car ils sont fendus en un point et peuvent donc s’ouvrir. Pour les ouvrir on utilise la bague « ouvre-anneaux ».Afficher l'image d'origine

Afficher l'image d'origineAlors moi, au début, je l’ai reçu dans une trousse avec le nécessaire pour fabriquer des bijoux: pinces, crochet, coupe-fil… Je l’ai regardée, « tu sers à quoi toi? ». La bague « ouvre-anneaux », ok, mais comment ça marche? Voilà un très bon tutoriel en  vidéo pour comprendre https://www.youtube.com/watch?v=R-7ifv6lyOU. Le principe est de faire levier sur l’anneau pour que les deux extrémités se décalent. La bague, que l’on met sur une phalange, permet de stabiliser l’anneau pendant que l’on fait levier avec une pince. Les différents orifices de la bague sont pour les différentes tailles d’anneaux. Je n’avais même pas pensé avoir besoin de cette bague au départ et maintenant je m’en sers pour chaque bijou parce qu’ouvrir des anneaux autrement se conclue toujours par une catastrophe: anneau cassé, déformé, impossible à bien refermer… Alors passez-vous la bague au doigt!

Si tout se passe bien, dans le prochain post « bijoux », je vous parlerai du cuir…

M.

Publicités

Une réflexion sur “Bijoux et sequins

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s