Forget me not II

J’avais envie de faire plaisir à ma sœur.

1.jpgElle avait craqué sur la robe Forget me not (manches courtes à l’époque), notamment après avoir vu la version extra-longue de Christine alias @petitsbonheurs1 sur Instagram. C’est finalement au salon CSF de novembre 2016 que nous avons acheté le patron de Slow Sunday Paris (version manches longues). Nous avons également acheté du tissu sur le stand d’Atelier Brunette. Nous avons choisi un molleton gris clair avec des petits points irréguliers roses…

Pour casser le côté décontracté du molleton, nous avons décidé de l’associer à un passepoil argenté pailleté. Et puis les paillettes, Gwladys adore, comme vous l’avez compris…

2.jpg

J’ai donc commencé comme d’habitude par reproduire les pièces du patron sur papier et j’ai poursuivi par la découpe des pièces de tissu. Et là premier hic, il me manquait du tissu… J’ai alors mesuré le coupon de molleton qu’on m’avait coupé au salon CSF, j’avais à peine 1,38m pour 1,50m payé… Je n’étais pas ravie… Mais bon, l’effervescence du salon et la fatigue explique sûrement le couac…

20170215_102943

Toujours est-il que j’ai dû m’adapter. J’ai donc décidé de couper une partie basse dos moins large que prévu quitte à réduire le nombre de fronces. Il faut aussi savoir que si le tissu choisi à un sens, je pense qu’il est préférable de prendre plus de métrage que conseillé pour ne pas avoir de motifs à l’envers… J’avoue ne plus savoir si Caroline (la créatrice de Slow Sunday Paris) donne ce conseil dans les instructions de son patron.

J’ai donc continué la confection de cette jolie robe. Comme Gwladys est grande, j’ajoute très souvent des centimètres sur la longueur. Ici, je les ai répartis pour moitié au niveau de la taille et pour moitié sur le bas de la robe. J’ai fait le maximum pour ne pas tirer sur le molleton pendant les découpes et pendant la confection, afin d’éviter des erreurs dans les mesures ou des frisottis au niveau des coutures.

J’ai bien aimé la pince de coude sur les manches ajustées, une modification que je n’avais jamais vu au paravent. La couture des passepoils n’a pas posé trop de problèmes, j’ai toutefois réalisé des surpiqûres de maintien à l’intérieur des arrondis devant pour que le passepoil ne rebique pas.

3

J’ai fait, comme toujours avec les molletons, jerseys et autres tissus élastiques, des ourlets  simples (un pli, bordure à la surjeteuse) avec une couture à l’aiguille double. J’ai fait de jolies parementures avec des chutes de tissu liberty mais nous avons oublié de prendre les photos!!

Je pense que cette robe nécessite un tissu qui a de la tenue sans être ni trop épais, ni trop rigide, même si cela dépend du rendu souhaité évidemment. Les fronces ajoutent du volume et je ne suis pas mécontente au final d’avoir réduit leur nombre dans le dos, surtout pour ce tissu moyennement épais.

En tout cas, Gwladys adore cette robe, aussi confortable qu’esthétique et je vais peut-être essayer de m’en faire une pour les beaux jours… A suivre…

Maud

5.jpg

4.jpg

 

Publicités

4 réflexions sur “Forget me not II

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s