Bijoux et sequins

J’avais envie d’une nouvelle série de bijoux…

Je suis devenue une fan de sequins, ces petites pastilles colorées, comme des bonbons, très joli…

Les sequins peuvent être simplement en métal, ou recouverts d’une sorte de résine colorée. Il en existe de différentes taille, forme et couleur. Ils peuvent être simples ou double face. Ils ont évidemment un petit trou pour l’assemblage. Comme précédemment j’ai fait mes achats sur a Little Mercerie https://www.alittlemercerie.com/, auprès d’un unique vendeur. J’ai acheté des sequins ronds plus ou moins gros, d’autres en forme de goutte et d’autres encore en forme d’étoile. J’ai également acheté des « créoles », des breloques et autres apprêts. J’achète toujours des breloques et apprêts dans les tons « bronze », je trouve que c’est plus doux, ça fait vintage et pour des bijoux fantaisie ça fait moins bling-bling, mais c’est une question de goût bien entendu. Avant, pendant et après les achats, j’ai fait chauffer la machine à idées et j’ai dessiné, testé…

Voici le résultat. Une série de créoles associées à des sequins et des breloques en forme de plume ou d’étoile, une petit crochet pour les porter et c’est fini!

Sequins.jpg

J’ai également créé une paire de boucles dites « dormeuses ». J’aime bien ce type de boucles, je les trouve poétiques. Pour cette paire, en plus des sequins (simples) en forme de goutte et de l’étoile, j’ai ajouté une perle blanche pour la lumière… En utilisant des chaînes pour extension, j’ai ensuite créé une paires plus « sapin de Noël » comme je les appelle, avec plusieurs sequins (un peu patriotiques les coquins!) et des breloques plume et étoile… Ici, il est préférable d’utiliser des sequins double face sinon, selon comme ils se placent, le rendu peut être décevant…

Sequins2.jpg

Pour finir, j’ai fabriqué deux sautoirs dans les tons rouges et noirs. En plus des apprêts précédents, j’ai utilisé quelques perles pour l’un et un sequin étoile pour l’autre… Je suis ravie de ces sautoirs, car contrairement à ce que je vous disais précédemment, ceux-là ne font pas du trampoline sur ma poitrine. Est-ce parce qu’ils sont très légers, est-ce dû à la forme? Je ne sais pas…

Sequins1.jpg
Je finis ce post sur un point technique: les anneaux et la bague « ouvre-anneaux »… L’assemblage des breloques, des sequins, des crochets, etc… se fait par des anneaux qu’on appelle « ouverts » car ils sont fendus en un point et peuvent donc s’ouvrir. Pour les ouvrir on utilise la bague « ouvre-anneaux ».Afficher l'image d'origine

Afficher l'image d'origineAlors moi, au début, je l’ai reçu dans une trousse avec le nécessaire pour fabriquer des bijoux: pinces, crochet, coupe-fil… Je l’ai regardée, « tu sers à quoi toi? ». La bague « ouvre-anneaux », ok, mais comment ça marche? Voilà un très bon tutoriel en  vidéo pour comprendre https://www.youtube.com/watch?v=R-7ifv6lyOU. Le principe est de faire levier sur l’anneau pour que les deux extrémités se décalent. La bague, que l’on met sur une phalange, permet de stabiliser l’anneau pendant que l’on fait levier avec une pince. Les différents orifices de la bague sont pour les différentes tailles d’anneaux. Je n’avais même pas pensé avoir besoin de cette bague au départ et maintenant je m’en sers pour chaque bijou parce qu’ouvrir des anneaux autrement se conclue toujours par une catastrophe: anneau cassé, déformé, impossible à bien refermer… Alors passez-vous la bague au doigt!

Si tout se passe bien, dans le prochain post « bijoux », je vous parlerai du cuir…

M.

Variations sur le thème Liberty

Avec le soleil qui arrive, j’avais envie de créer des bijoux qui fleurent bon le printemps, alors quoi de mieux que le liberty?

Pinterest est une chouette source d’inspiration mais mon petit cerveau fait aussi des merveilles (parfois), alors j’ai d’abord posé sur le papier toutes mes idées et puis j’ai fait mes achats. J’avais déjà pas mal de matériel évidemment mais j’ai fait des compléments sur alittleMercerie  https://www.alittlemercerie.com/. Ce site, déjà très connu, est vraiment top pour trouver tout ce dont on peut rêver. Le seul hic selon moi est le cumul des frais de port. En effet, chaque « vendeur » applique ses frais de port (normal) et lorsque l’on veut acheter plusieurs produits, la note peut monter très vite! Je m’attache donc à acheter tout ce dont j’ai besoin auprès du même vendeur pour un ensemble de projets. La recherche est plus longue de cette façon (car il faut trouver LE vendeur qui aura tout ce que vous voulez) mais moins coûteuse au final surtout que bien souvent les frais de port sont offerts au-delà d’un certain montant. Après ce petit aparté « commercial » passons à la création…

Ce que je préfère créer: les boucles d’oreilles (B.O.)! Je trouve que l’oreille est un bon endroit pour porter des bijoux. Les bagues, mes doigts ne leur font pas honneur. Les bracelets j’adore mais franchement entre ceux qui cognent sans arrêt la table quand vous bossez, ceux qui font plein de bruit et ceux qui font mal… Bof. Les collier j’adore tout pareil, les courts pas de problème, mais c’est moins « fashion » et les sautoirs, eh bien… ils portent bien leur nom sur moi, ils sautent… dès que je marche. Trop de poitrine? Démarche bizarre? Je ne sais pas mais du coup je n’en porte que de temps en temps, ou j’en crée pour les autres. Pour ce projet, le fil conducteur a été l’utilisation de tissu « liberty », vous savez ce tissu avec plein de petites fleurs…

Nous avons d’abord les cabochons. On entoile le tissu, on le colle sous un cabochon en verre et après un temps de séchage on colle le tout dans un support. Un petit tuto par ici http://libertylle.blogspot.ch/2012/04/les-applications-du-vernis-colle-tuto.html.

Liberty.jpgOn peut ensuite créer ce que l’on veut. Ici, tout d’abord un sautoir pour lequel j’ai associé un papillon origami en tissu au cabochon (tuto pour le papillon à retrouver ici https://javaisenvieblog.wordpress.com/2016/02/25/tentation-bijoux/). Pour les B.O. j’ai choisi des supports avec connecteurs pour associer des apprêts ou « breloques » au cabochon. Nouvel aparté: il est vrai que lorsque vous vous lancez dans la confection de bijoux, il est préférable d’apprendre un minimum de vocabulaire parce que « truc qui brille » ou « truc qui pend » ça ne fonctionne pas très bien quand on cherche du matériel. Personnellement, je pense que mon vocabulaire « bijoustique » est encore pauvre mais j’arrive à me débrouiller et j’en apprends tous les jours! Revenons à nos cabochons. Comme on fait ce que l’on veut (surtout moi), on peut utiliser des support pour pendentif pour faire des B.O. et également utiliser différents types « d’attaches ».

Suspendues

Ici j’ai utilisé soit des crochets simples, soit des « dormeuses ». Étant une allergique de nature, je choisis toujours des attaches sans nickel, plomb, cadmium… Pour ce qui est des apprêts, il en existe vraiment pour tous les goûts mais je préfère ne pas en mettre trop, je trouve que cela fait vite « sapin de noël », mais chacun son style.

Pour les B.O. suivantes, j’ai utilisé du cuir en association avec mon liberty.

Liberty1.jpg

J’ai testé deux méthodes pour fabriquer un ruban de liberty, la couture (ah bah oui) ou le thermocollant double face, normalement utilisé pour faire des ourlets de fainéante… Les deux fonctionnent bien, mais je préfère le thermocollant, plus rapide et surtout invisible sur le ruban contrairement à la couture. Ces rubans m’ont servi à fabriquer de petits bracelets tout simples (je sais, j’avais dit pas de bracelets…) et des B.O.. Pour les B.O., j’ai replié le ruban de tissu que j’ai associé à un morceau de cuir coordonné, le tout étant maintenu par un fermoir à griffes. Et voilà! Le cuir est une matière qui doit être domptée et il faut surtout avoir les bons outils ce qui n’est pas totalement mon cas aujourd’hui, alors pour les formes courbes dans le cuir, on attendra un prochain post!

Alors, qu’en pensez-vous? C’est B.O.?

M.

Tentation bijoux…

J’avais envie de créer des bijoux…

CreaBijoux

J’aime les bijoux et j’aime encore plus me les fabriquer depuis que j’ai commencé. Dernièrement, j’ai utilisé de la résine cristale (Pébéo, acheté chez Cultura), à laquelle j’ai mélangé des paillettes argentées ou dorées avant de la couler dans des supports pour cabochons, futurs boucles d’oreilles ou pendentif.

Sur alittleMercerie, j’ai pu acheter tous les éléments nécessaires à la réalisation de boucles d’oreilles et de pendentifs, avec un complément chez Cultura. J’ai fabriqué des noeuds en ruban, des pompons et noeud en simili cuir. Quelques connecteurs, fils de fer et perles plus tard, j’obtenais deux paires de boucles et un pendentif plutôt sympas.

J’ai également créé une broche/barette papillon et un pendentif fleur, en utilisant des chutes de tissu et de simili cuir et en suivant deux tutos très sympas de Louise:

http://leslubiesdelouise.com/2013/04/05/un-papillon-en-tissu-facon-origami-diy/ ; http://leslubiesdelouise.com/tag/fleur-tissu/

Alors, ça vous tente?

M.