J’avais envie de profiter de mon dernier cours de poterie…

Hier soir, j’avais deux projets à terminer, le photophore et le plat de présentation.

WP_20160711_18_50_33_Pro (2)J’ai commencé par le plat, il fallait affiner un peu le pied. Je me suis installée au tour pour la première fois. Geneviève m’a conseillé de mettre des petits boudins de terre autour du pied pour le fixer. Ensuite, j’ai pris un petit outil et j’ai commencé à appuyer sur la pédale pour actionner le tour. Au fur et à mesure, grâce à l’ustensile, j’ai réussi à retirer de la matière et à donner une jolie forme au pied du plat.

La sensation ressentie à l’utilisation du tour est très apaisante, mais il faut quand même rester concentrée pour ne pas ôter trop de matière, sinon à la cuisson c’est la casse assurée!

Ensuite, j’ai « griffé » l’emplacement du pied sous le plat et WP_20160711_19_16_34_Pro (2)enduit de barbotine pour coller le pied auWP_20160711_19_08_58_Pro (2) plateau. Il faut bien appuyer et puis lisser les pourtours avec le doigt. Ensuite, on roule un boudin de terre très fin, on le place tout autour du pied et on l’écrase pour consolider la fixation.

Il ne reste plus qu’à laisser sécher, mais doucement, pour éviter que le plat se déforme. Geneviève a donc emballé le tout et je le retrouverai en septembre pour le ponçage, la cuisson et l’émaillage. J’avais envie d’une couleur blanc/gris pour un aspect ancien. Encore une première pour moi, j’ai créé mon propre émail. J’ai mélangé du blanc avec une toute petite pointe de poudre noire. J’ai hâte de voir le rendu après cuisson.

Je me suis donc servie de cet émail pour les petites plaques de portes et pour le photophore. J’aiWP_20160711_19_43_56_Pro (2) commencé par passer une couche de noir sur les écritures gravées pour les faire ressortir et ensuite WP_20160711_19_51_21_Proj’ai posé plusieurs couches de mon émail gris/blanc sur les petites plaques.

Pour le photophore, je voulais un rendu très uniforme. J’ai donc enduit l’intérieur avec un pinceau pour être sûre d’atteindre les petits recoins et ensuite Geneviève a tout recouvert à l’aide du compresseur. Les plaques et le photophore seront cuits pendant les vacances et je les retrouverai en septembre.

Pour ce dernier cours, Geneviève nous a gâtées. Elle nous a offert à chacune une petite coupelle en terre noire de sa propre collection. Vivement la reprise!!!!! G.

WP_20160712_08_46_51_Pro (2)

 

 

J’avais envie d’être à lundi soir!

WP_20160627_18_42_15_ProJ’avais hâte de découvrir mes projets enfin terminés. Et je n’ai pas été déçue! J’ai trouvé le pot très brillant, et la terre rose me plaît vraiment. Il ne reste plus qu’à confectionner un bouchon.

Pour le mobile « nuage », j’ai été surprise de voir les teintes qu’avaient prises les petites gouttes pendant la cuisson. Ce n’était pas ce que j’avais prévu mais finalement ce n’est pas si mal. Il ne me reste plus qu’à les fixer au nuage avec un fil transparent ou une petite cordelette.WP_20160627_18_51_23_Pro (2)

L’objectif de ce cours était de finaliser mon photophore. Mais, je ne m’étais pas rendu compte qu’il me faudrait encore plusieurs cours pour ça. Pour cette fois, il a fallu poncer toutes les petites irrégularités de la pièce qui avait bien séché depuis la fois précédente. Ensuite, Geneviève l’a mis au four. 

WP_20160627_20_26_47_Pro (2)Il me restait encore 2h de cours, du coup je me suis lancée dans une nouvelle pièce: un plat de présentation pour les tartes et autres gâteaux. J’avais envie d’un plat qui fasse un peu ancien. J’ai suivi les conseils de Geneviève et je me suis inspirée des créations Astier de Vilatte. J’adore ces céramiques!!! J’ai pris une terre Raku que j’ai commencé à étaler pour faire la plaque. Ensuite j’y ai dessiné des motifs sur le pourtour, pas évident d’être régulière à main levée.IMG_4794

Pour le pied de mon plat à gâteau, c’est Geneviève qui a pris les choses en mains. Le tour… c’est assez fascinant, mais ça demande une vraie technique. J’ai préféré ne pas y toucher de peur de tout écrouler. J’ai hâte de le monter sous la plaque et de le décorer. Et ce ne sera pas en septembre comme prévu car Geneviève nous a rajouté un cours dans quelques jours!!! Encore une belle soirée. G.

J’avais envie d’aller à mon cours de poterie…

… surtout que ce soir c’était l’avant-dernier avant la pause estivale!

WP_20160613_18_36_05_Pro (2)J’ai commencé tout de suite par émailler le pot que Geneviève avait cuit pour fixer les couleurs. Cela ne prend que quelques minutes. Il passera au four et sera terminé pour le dernier cours. Je n’aurai plus qu’à y ajouter le bouchon en liège.WP_20160613_19_23_19_Pro (2)

Ensuite, j’ai découvert la jolie couleur « rose dragée » du nuage que j’avais préparé la fois d’avant. La couleur une fois cuite est exactement ce que je souhaitais comme rendu. J’ai donc fais de même pour les gouttes qui finiront de constituer le mobile. Elles seront cuites pour la prochaine fois.

Il ne me restait plus qu’à monter mon photophore. L’assemblage en 3D n’est pas du tout évident. WP_20160613_20_47_53_Pro (2) (1)Heureusement que Geneviève était là pour me conseiller.

J’ai donc coupé les deux triangles qui constituaient les toits des deux murs de côté de la maison et j’ai repris de la terre pour façonner un nouveau toit.  

Avec les petits morceaux, pour ne pas gâcher, j’ai commencé àWP_20160613_21_14_21_Pro (2) confectionner des petites plaques pour accrocher dans la chambre de mes filles.

Ce soir, Geneviève nous a proposé un petit apéritif! Quelle bonne idée! Des petits toasts avec du chèvre frais fermier qu’une amie lui livre accompagnés d’un verre de cidre fermier. Un vrai régal! De quoi recharger les batteries vers 20h30! Je ne manquerai pas de lui en commander pour la prochaine fois! G. 

 

J’avais envie de terminer mes projets…

Ce soir, j’ai retrouvé mes projets poterie sur les étagères dans l’atelier de Geneviève.

D’abord, il fallait poncer les petites gouttes qui avaient séché et qui composeront le mobile « nuage ». Geneviève les mettra à cuire pour la prochaine fois.

WP_20160509_18_58_07_Pro

Ensuite, j’ai commencé à peindre le pot pour lequel j’avais fait un test la fois précédente. J’étais contente du rendu des couleurs une fois cuites, j’ai donc repris les mêmes. J’ai positionné un scotch sur le pot et peint laWP_20160509_19_57_43_Pro partie supérieure en jaune (3 couches). Ensuite j’ai décollé l’adhésif et peint le reste du pot en blanc (5 couches).

Enfin, j’ai réalisé les bandes noires en faisant tourner le pot sur le tour. Geneviève le mettra à cuire pour la prochaine fois.

WP_20160509_20_18_06_Pro (2)J’ai rangé mon plan de travail et j’ai repris mon nuage. J’ai passé une fine couche de cire sur les yeux et sur le prénom pour protéger la peinture noire que j’avais déjà posée la fois précédente. Ensuite, j’ai choisi la couleur à appliquer. Ce n’était pas évident, car la couleur dans le pot n’est pas du tout la couleur définitive après cuisson. Il faut se fier aux tests réalisés par Geneviève sur des petits morceaux de terre cuite.

Geneviève a passé cette couleur sur le nuage, à l’aide du compresseur. Il sèche sur une étagère, je n’aurais plus qu’à lui passer une couche d’engobe transparent la fois prochaine.

WP_20160509_20_48_09_Pro (2)Enfin, j’ai commencé mon nouveau projet: le photophore. Geneviève m’avait demandé de construire un gabarit pour que ce soit plus facile. Je me suis inspirée d’une photo sur Pinterest etWP_20160509_20_52_19_Pro effectivement, je n’ai eu qu’à détourer les formes que j’avais découpées dans du bristol. Geneviève les a emballées dans plusieurs couches de plastique pour qu’elles ne sèchent pas. La fois suivante, il faudra que je réalise le montage.

Je suis assez fière car ce soir je repars avec mes tasses! Mon premier projet enfin terminé! G.

WP_20160509_23_49_58_Pro (2)

J’avais envie d’aller à mon cours de poterie…

Ce soir, j’étais pressée de quitter mon bureau pour aller à mon cours de poterie. Tous mes projets m’attendaient sagement sur une étagère. 

WP_20160411_18_31_48_Rich_LI (2)

J’ai commencé par faire un test de couleur pour mon pot. Ici, on ne parle pas d’émail mais d’engobes https://fr.wikipedia.org/wiki/Engobe. Je commence par prendre un engobe transparent pour recouvrir l’intérieur du pot. Je verse le liquide blanc dans le pot, quasiment jusqu’en haut et ensuite je reverse dans le seau tout en tournant le pot pour que l’engobe recouvre bien toutes les parois. Après la cuisson, l’engobe blanc à ce stade deviendra transparent. Ce n’est pas toujours évident de se projeter sur un résultat post cuisson. Je fais donc confiance à Geneviève et j’écoute bien tous ses conseils.

69c7051f041412680e12e87e1bdc50a0

Ensuite, je passe au décor de l’extérieur du pot. Je m’inspire d’une création de L’atelier des garçons 

https://www.facebook.com/Latelier-des-gar%C3%A7ons-149884301735161/?fref=ts

Geneviève va cuire mon pot test pour la prochaine fois. De cette façon, je serai sûre du rendu des couleurs. Il faut quand même être patient pour obtenir un résultat satisfaisant. 

C’est vrai qu’à première vue, on est loin du visuel! Mais il faudra attendre la surprise à la sortie du four. 

WP_20160411_19_45_23_Rich_LI (2)

WP_20160411_20_05_34_Rich_LI

Je passe à la dernière phase pour mes tasses à thé japonaises.

Geneviève m’explique qu’il va falloir émailler l’extérieur des tasses avec le compresseur! Nous sortons de l’atelier. Je verse de l’engobe transparent dans un récipient fixé sur un pistolet relié au compresseur. Il faut une certaine technique pour passer l’engobe sur les tasses. Je suis les conseils de Geneviève et je me lance. Il faut que l’engobe recouvre les motifs.

Après la cuisson, les tasses seront recouvertes d’une sorte de vernis. J’ai hâte de voir le résultat.

552cdf63eb269067dc1d0609b48079c3

Je retourne dans l’atelier et je prends mon troisième projet: le mobile nuage. Pour ce projet, je me suis inspirée d’une photo que j’avais vue sur Pinterest.  https://fr.pinterest.com/pin/542120873875319182/

Je commence par percer un trou pour suspendre le mobile; j’avais oublié ce détail très important la fois d’avant. Geneviève me propose d’essayer avec une mini perceuse; la terre ayant séché, j’y vais très doucement. 

Ensuite, je dessine deux yeux fermés et j’écris le prénom de la petite princesse qui est née fin mars. Je commence avec un crayon de papier pour ne pas rater mon tracé et je repasse trois couches d’engobe noir avec un pinceau très fin. Ensuite, je forme des petites gouttes d’eau avec la terre utilisée pour le nuage. Geneviève me conseille d’en faire plus que nécessaire parce que la cuisson peut réserver de mauvaises surprises. Et cette fois, je n’oublie pas de percer un petit trou au somment de chaque goutte pour pouvoir les suspendre sous le nuage.

WP_20160411_20_41_50_Rich_LI (2)

Il est déjà 21h! Je nettoie le matériel et range mes petites créations sur une étagère. Avant de se quitter, Geneviève nous interroge sur nos futurs projets: pour moi ce sera un photophore. G.

J’avais envie d’émailler…

Lors du deuxième cours de poterie, j’ai poncé mes fameuses tasses, Geneviève les a mises au four et j’ai entamé un deuxième projet. ( J’avoue que Pinterest m’aide beaucoup, parce qu’en 2h30 il vaut mieux arriver avec des idées… ) Cette fois-ci, j’ai commencé un pot pour conserver du thé. J’avais envie de ces pots en céramique avec un couvercle en bois, vous voyez ceux avec une touche scandinave. Alors pour le couvercle, Geneviève m’a proposé un bouchon en liège plat et assez large. Quand elle m’a raconté l’histoire de ce bouchon qui avait plusieurs dizaines d’années (si si je vous jure), je me suis dit « bingo »! J’ai utilisé de la terre rose pour varier les plaisirs et je me suis lancée. J’ai fait une réplique en plus petit pour faire des tests lors de la cuisson et voir si le rendu de la terre une fois cuite me plairait. 

Ce soir a eu lieu le troisième cours; j’avais hâte de passer à la phase émaillage de mes tasses. J’ai donc commencé par choisir les couleurs pour le décor.

793cea21-351b-4d63-abb6-307c3f9fd934_full

Pour obtenir une séparation nette, j’ai collé un adhésif sur la tasse pour peindre la partie inférieure et je l’ai décollé ensuite pour dessiner les motifs.

bcffbd6d-842a-4acb-a898-3c6b27583ebd_fullf2e9e727-9352-48e2-8cac-4052a4f1caf8_full

Au pinceau, j’ai appliqué l’émail transparent à l’intérieur et j’ai recommencé les mêmes étapes avec la deuxième tasse. Retour au four pour fixer les motifs.

Je me suis ensuite occupée du pot que j’avais préparé au cours précédent: l’étape du ponçage.

94e32078-4862-4ffe-82c7-2583dbaa15c6_full

La poussière est très fine alors pas question d’éternuer. Pendant que j’élimine toutes les petites imperfections j’imagine déjà le décor, mais ce sera pour la fois prochaine. Pour le moment, c’est le temps de la cuisson.

Entre temps, il va falloir que je retaille un peu le bouchon en liège car en séchant le diamètre du pot a un peu réduit.

Avant de passer au prochain projet, je n’oublie pas de signer mon « oeuvre ». Geneviève y tient, alors j’ai opté pour cette petite étoile faute d’une meilleure idée.

Le troisième projet me tient à coeur. J’ai envie de faire un mobile pour la petite Sofia qui va très bientôt voir le jour. Geneviève m’a conseillé une terre très lisse pour un rendu bien net.

905718fe-e09f-4d4d-ad49-bb6624368216_full

Alors, j’y vais, je découpe un bon morceau que j’étale au rouleau pour obtenir la première pièce de mon mobile: un nuage. Je commence par un rectangle assez fin et ensuite, à l’aide d’un outil, je le découpe pour former des arrondis.

fa8cab05-c946-4030-98dd-065a331ea2aa_full

A peine le temps de relever la tête qu’il est déjà 21h. Alors, rendez-vous au mois d’avril… G.

J’avais envie de mettre les mains dans la terre…

Voilà plusieurs mois que j’avais cette idée dans la tête… Il a suffit que j’en parle une fois autour de moi pour trouver une copine avec la même envie. Nous voilà parties en quête d’un cours de poterie. Après plusieurs déconvenues, grâce aux connaissances de Carole (la copine), nous avons enfin trouvé. Geneviève Chevallier nous accueille chez elle dans son atelier une fois par mois. http://gene.chevallier.free.fr/

WP_20160212_18_34_29_Pro_LIPendant 2h30, je prends du temps pour moi, je concrétise tous les projets que j’ai fantasmés sur Pinterest et bien sûr je papote avec Carole. Nous sommes 5 ou 6 selon les dispos de chacune et l’ambiance est cocooning.

A suivre… G.